Butt Boy
placeholder

Butt Boy

Parfois, la seule issue est dans ton cul

placeholder

What is it about ?

Chip Gutchel, un ingénieur informatique qui s'ennuie, se réveille après un examen de routine de la prostate. Ce qui n'était au départ qu'un simple nœud rectal inoffensif se transforme rapidement en une dangereuse addiction lorsqu'il devient responsable d'un enfant disparu. Chip finit par enfouir ses désirs dans les Alcooliques anonymes et tente de passer à autre chose dans sa vie. Des années plus tard, il devient le parrain de Russell Fox, un détective nouvellement sobre. Après la rechute de Chip, Russell est amené à enquêter sur un autre enfant disparu au bureau de Chip. Russell commence à soupçonner que la dépendance de Chip n'est peut-être pas à l'alcool, mais à quelque chose de beaucoup plus sinistre. C'est maintenant à Russell de prouver que Chip utilise ses fesses pour faire disparaître des gens.

Ce qu'on en pense sur Outbuster

Lorsque nous avons lu le pitch, nous nous étions dit que ça allait être une énième pantalonnade ratée avec un scénario qui ne tiendra jamais la route malgré ses promesses. Notre conscience professionnelle nous a évidemment poussé à regarder l'œuvre de Tyler Cornack pour constater le désastre. Et là, il nous a troué le cul (lolilol). "Butt Boy" est une proposition bien surprenante et pas seulement pour son postulat de départ ! La réalisation est soignée, l'ambiance est bien travaillée, le scénario tient la route et les acteurs sont plus que solides. Cornack réalise le miracle de ne jamais être ridicule ; "Butt Boy" est un vrai thriller à la "Zodiac" ! Un thriller de trou de balle, mais un vrai thriller quand même. John Waters l'a placé N°1 dans son top 10 des meilleurs films de 2020 et il a toujours "bon" goût ! A découvrir parce que ce sera sûrement la seule fois que vous verrez un film pareil...

Ce qu'on en pense sur Brussels International Fantastic Film Festival

Le Saint-Graal, lors de nos prospections acharnées aux quatre coins du monde, c’est de tomber sur un film hallucinant. Et BUTT BOY, croyez-nous, est un film de fesses comme vous n’en avez jamais vu ! C’est l’histoire d’un mec – Chip – qui subit son premier toucher rectal. Le genre d’expérience où l’on y va à reculons (sans mauvais jeu de mots, hein). Pourtant, une fois qu’on lui chatouille la prostate, Chip y prend un plaisir dingue. À tel point, qu’une fois rentré chez lui, certains objets disparaissent soudainement dans son fondement : une télécommande, un jouet, un ballon… Puis, c’est carrément le chien qui disparaît. Mais Chip, en mode total rectal, ne s’arrêtera pas là : un jour, il voit un enfant dans un parc. Repose en pet, petit ange… Voilà, voilà : le premier film où le trouduc n’est pas le sujet mais l’objet du crime ! Pourtant, malgré toutes les connotations qui viennent immédiatement se coller à votre esprit pervers, le coup de génie de Tyler Cornack – réalisateur de ladite œuvre – est de filmer son pitch ouvertement scato comme s’il revisitait le ZODIAC de Fincher. Absolument rien ne peut vous préparer à ce que vous allez voir : à tel point que si l’on vous racontait le troisième acte, vous refuseriez tout simplement de nous croire…

Lire la critique complète sur Brussels International Fantastic Film Festival

Ce qu'on en pense sur Chaos Reign

Alors qu'un tel argument scatologique appelait l'humour gras, "Butt Boy" est construit comme un thriller imperméable, inflexible, presque froid, avec acteurs impliqués, néons et synthés, racontant comme un détective en plein sevrage traque un tueur en série tuant ses victimes par le fondement. La manière avec laquelle cet argument est développé, son traitement au premier degré d'une monstruosité, un peu à la manière d'un Chris Morris (la série "Jam") constitue la vraie étrangeté d'une telle proposition.

Lire la critique complète sur Chaos Reign

Ce qu'on en pense sur SensCritique

C’est là où c’est assez fort, c’est qu’absolument jamais le film n’égare son premier degré. Bien que tout ce qui se passe autour de l’intrigue est complétement débile. Ça donne une drôle de dimension qui n’est ni une comédie, ni un film d’horreur, ni un polar, et encore moins un drame. C’est une œuvre inclassable, au carrefour de plusieurs genres, dont le ciment est la débilité intense du moteur de son récit : le rectum de Chip.

Lire la critique complète de Peeping Stork sur SensCritique

Voir le film
Partager
Ajouter aux favoris ( bientôt ! )

WTF ?

  • Movie américain
  • Like: Thriller anal
  • Directed by: Tyler Cornack
  • With: Tyler Cornack , Shelby Dash , Tyler Rice
  • Duration: 1h40
  • Movie in VOST

#ça fait peur

#zygomatik

#ça va saigner

#keufs&cie

Why ?
  • Because you like:
  • + Les disparitions inquiétantes
  • + L'alcoolisme
  • + Les films préférés de John Waters
Why not ?
  • Because you do not like:
  • + Les keufs
  • + Les trous noirs
  • + Quand ça fait "boom"

warnings

Violence

Our suggestions

(Fondées sur un algorithme très sophistiqué que même Netflix nous envie : le hasard)