The open

The Open

Roland Garros et terre foutue

De quoi ça parle ?

Les bombes sont tombées, la guerre est totale. André et Stéphanie (n°4, WTA) n’en démordent pourtant pas : Roland Garros, c’est leur vie, leur raison de vivre, leur histoire. Et ils organiseront leur open, coûte que coûte, envers et contre tout. Même sans raquettes, même sans balles, à la seule force de leur foi. De fait, ils y croient. Si fort qu’ils pourraient même convaincre Ralph, guérillero de la plaine, de se joindre à eux. De poser les armes, reprendre sa raquette… et tenter sa chance en finale. Roland Garros !

Ce qu'on en pense sur rating.site.name

"{...} De prime abord, on pourrait croire que THE OPEN est une œuvre minimaliste, cherchant l’économie, voire l’épure dans ses dialogues comme dans son dispositif technique. En réalité, le film trouve sa puissance dans sa dynamique désamorçant progressivement la petite ritournelle absurde que l’on peut anticiper, pour laisser s’installer un souffle romantique qui nous cueille en fin de compte. Créer la tension par une opposition entre deux forces capables de régir la vie d’un humain, d’un côté la cruauté d’une réalité, de l’autre la capacité de cet humain à épouser de manière passionnée l’élan de ses émotions, qu’il y a-t-il de plus de romantique finalement ?"

Lire la critique complète de Arkham sur Le blog du cinéma

Ce qu'on en pense sur rating.site.name

"Un croisement réussi entre drame sportif et post-apo, relecture minimaliste façon André Agassi de The Road".

Lire la critique complète de Martin Kudlàc sur Cineuropa

Ce qu'on en pense sur rating.site.name

"{...} Je félicite d'ailleurs l'extrême jusqu'au-boutisme d'un film qui ne nous prend pas par la main sans être totalement hermétique pour autant. Toute sa poésie née dans la répétition d'un quotidien instable. Le spectateur s'immerge dans leur monde en même temps que l'arrivée nouvelle d'un des trois personnages se mettant au diapason avec l'esprit du groupe après une petite phase de rejet. La solidarité et la résilience sont les maîtres mots de cette microcommunauté tentant de ne pas sombrer face aux événements qui les dépassent. "Reste avec nous", martela l'un des personnages dans l'un des passages les plus intenses du film. The Open est donc un petit OVNI très profond parvenant à effleurer de belles thématiques terre à terre. Je suis impressionné par la manière avec laquelle Marc Lahore a su dimensionner ses ambitions avec ses moyens limités et j'ai bien hâte de découvrir ses nouveaux projets. Néo-cinéaste à suivre."

Lire la critique complète de GigaHeartz sur SensCritique

Voir la fiche du film sur SensCritique

Ce qu'on en pense sur rating.site.name

"Filmé au coeur de paysages spectaculaires (l'île de Skye) dans un monde en guerre, 3 personnages s'inventent un monde dans lequel ils peuvent toujours vivre leurs rêves. {...} Un film magnifique sur le pouvoir de l'esprit, par le jeune réalisateur Marc Lahore dont j'espère voir d'autres films très prochainement..."

Voir la fiche du film sur IMDB

Voir le film

WTF ?

  • Film français
  • Genre : Air tennis et postapo
  • Réalisé par : Marc Lahore
  • Avec : James Northcote, Maia Levasseur-Costil, Pierre Benoist
  • Durée : 1h43
  • Film en VOST

#ça fait réfléchir

#au-delà du réel

#heartbeat

Pourquoi ?
  • Parce que vous aimez :
  • + Le tennis
  • + En attendant Godot
  • + L'Ecosse
Pourquoi pas ?
  • Parce que vous n'aimez pas :
  • + L'acharnement sportif
  • + Les voyages en Absurdie
  • + Les compétitions mixtes

Avertissements

Tout public

Nos suggestions

(Fondées sur un algorithme très sophistiqué que même Netflix nous envie : le hasard)