Un été suédois

En ce moment, ESSAI GRATUIT SANS CB avec le PASS 0€

Un été suédois

Home alone

De quoi ça parle ?

Une fillette se retrouve seule avec sa tante immature pendant que sa famille participe à une mission humanitaire en Afrique. Par un ingénieux stratagème, elle parvient à éloigner sa tante et reste seule maîtresse dans sa maison isolée à la campagne. Durant ces quelques jours de solitude, la « Fille » expérimente l'amitié décevante, l'éveil du corps et des sensations inconnues allant de la tendresse à l'inconsolable tristesse. Au retour de ses parents, la fillette est devenue une adolescente.

Ce qu'on en pense sur rating.site.name

[...]Un film tout à fait rafraichissant et dépaysant ! La jeune actrice s'en sort à merveille dans son rôle de Fifi Brindacier des temps modernes, responsable du foyer et aventurière hors de chez elle. C'est dans ce quotidien défait qu'on est invité à plonger. Après vous !

Lire la critique complète de Melopee sur SensCritique

Voir la fiche du film sur SensCritique

Ce qu'on en pense sur rating.site.name

Premier long métrage du Suédois Fredrik Edfeldt, Un été suédois parvient, malgré ses tout petits bras, à raconter sa propre histoire et à porter son propre regard sur un sujet (une fillette, un été, un récit initiatique) qui permet certes mille variations mais qui peut également tomber dans le piège du déjà vu. Edfeldt et sa scénariste Karin Arrhenius parviennent à se poser avec une certaine grâce sur l'épaule de leur jeune héroïne, et à contempler les journées d'été qui semblent interminables, où l'ennui des longues vacances est aussi propice à l'exploration intérieure. La caméra est souvent au plus proche du visage de la comédienne, témoin des étrangetés qui l'entourent (des gamines qui se prennent pour Agnetha Fältskog et s'entrainent à chanter Voulez-vous, les petits jeux sexuels dont le garçon du coin est victime, quelques baisers distribués lors d'une tombola, le village qui danse sur du Dschinghis Khan), et rien autour. La caméra de Hoyte Van Hoytema, chef opérateur en vogue de Morse mais aussi de Fighter, s'arrête également sur un décor aussi beau que désolé. Son apprentissage, la jeune fille d'Un été suédois devra le faire face à elle-même (cette scène où elle se dessine dans le miroir) quitte à s'extraire du monde où elle semble abandonnée. La fin, troublante, garde en elle comme une ambiguïté. Jolie petite surprise.

Lire la critique complète de Nicolas Bardot sur Film de Culte

Voir le film

WTF ?

  • Film suédois
  • Genre : Chronique pastorale
  • Réalisé par : Fredrick Edfeldt
  • Avec : Blanca Engström, Shanti Roney, Annicka Hallin
  • Durée : 1h25
  • Film en VOST
Pourquoi ?
  • Parce que vous aimez :
  • + La campagne
  • + Les adultes immatures
  • + Les histoires d'une famille
Pourquoi pas ?
  • Parce que vous n'aimez pas :
  • + Les piscines à boudins
  • + Les coming-of-age films
  • + Les enfants précoces.

Avertissements

Tout public

Nos suggestions

(Fondées sur un algorithme très sophistiqué que même Netflix nous envie : le hasard)