Nuit-#1
placeholder

Nuit #1

Flou d'un soir

placeholder

De quoi ça parle ?

Clara et Nikolai se rencontrent en boîte et rentrent ensemble. C'est alors une nuit d'échange qui s'amorce. Echange de fluide, mélange des corps, des émotions, des silences, des souvenirs. Ils se rencontrent, se découvrent et se racontent.

Ce qu'on en pense sur Critikat

(...) C’est au tour d’un film québécois de s’intéresser à l’intimité physique et nocturne que partagent deux inconnus. Si le thème de la rencontre amoureuse est d’un intérêt scénaristique assez vaste, ouvrant le champ des possible, Nuit #1 s’échine à le refermer inlassablement. À l’ouverture à l’autre, à la découverte de l’inconnu, Anne Émond préfère le repli sur soi et la représentation de l’angoisse de vivre de la jeunesse, dans un austère huis clos, lassant, centré sur l’ego de ses personnages.

Lire la critique complète de Marianne Fernandez sur Critikat

Ce qu'on en pense sur Panorama Cinema

(...) cette sensible simplicité qui confère toute sa puissance à Nuit #1, premier long métrage d'Anne Émond dont on peut d'ores et déjà dire qu'il confirme le statut de la jeune réalisatrice en tant qu'auteure à part entière du paysage cinématographique québécois contemporain. (...) Avec la même économie de moyens, Nuit #1 explore ce malaise que provoque le fait de se révéler à l'autre encore étranger - et dresse ce faisant le triste portrait d'individus qui, au fil des échecs, se sont mis en tête qu'ils étaient incapables d'aimer vraiment ou d'être aimés. En ce sens, le film d'Émond apparaît un peu comme le pendant franc et mature des puérils et maniérés Amours imaginaires de Xavier Dolan. Le constat s'avère un peu le même, mais la démarche, plus grave et posée, lui rend justice. (...) . Nuit #1, au contraire, est une oeuvre élégamment bouleversante, qui transcende son ascétisme par la justesse avec laquelle elle adresse l'égarement et le doute viscéral qui tourmentent ses protagonistes.

Voir la fiche du film sur Panorama Cinema

Ce qu'on en pense sur Allocine

Nuit #1, Le premier film d'Anne Emond n'est que cela : un échange entre deux personnages, physique puis oral. Il et elle s'affrontent, s'écoutent. Deux monologues plutôt qu'un dialogue. Deux êtres perdus, asociaux, sans désirs ni espoirs. Des confessions crues, impudiques dont l'écriture poétique suffit à remplir ce film qui n'ennuie pas une seule seconde. Une sorte de prouesse dans un huis-clos étouffant avec le seul langage pour effet spécial.

Lire la critique complète de traversay1 sur Allocine

Ce qu'on en pense sur SensCritique

Nuit, nudité, intimité, silence. Deux êtres se dévoilent en parlant d'eux-mêmes. Je me sentais intruse quand soudain, j'ai réalisé que c'était moi qu'ils mettaient à nu. Et peut-être vous.

Voir le film
Partager
Ajouter aux favoris ( bientôt ! )

WTF ?

  • Film canadien
  • Genre : Intimité intimiste
  • Réalisé par : Anne Émond
  • Avec : Catherine de Léan, Dimitri Storoge
  • Durée : 1h31
  • Film en VOST

#dramakif

#petit cochon

#kiss&love

#intellokif

Pourquoi ?
  • Parce que vous aimez :
  • + Le sexe cru
  • + L'accent canadien
  • + Les âmes écorchées vives
Pourquoi pas ?
  • Parce que vous n'aimez pas :
  • + La nuit
  • + Les appart glauques
  • + Les monologues

Avertissements

Sex

Nos suggestions

(Fondées sur un algorithme très sophistiqué que même Netflix nous envie : le hasard)