The Road Movie
placeholder

The Road Movie

Russes & Furious

placeholder

De quoi ça parle ?

Des météorites apparaissent dans le ciel de Russie, une femme en robe de soirée apparaît en larmes sur une route au milieu de la nuit, un fou monte sur le capot d'une voiture pour intimider le conducteur, des animaux forniquent au milieu du chemin... Non, il ne s'agit pas d'un biopic sur Vladimir Poutine, mais d'un documentaire "mashup" intense réunissant les vidéos les plus hallucinantes enregistrées sur les routes russes.

Ce qu'on en pense sur Outbuster

Un "mashup" est un mélange d'images et de sons déjà existants. Comme dans "La Classe Américaine", "Final Cut: Ladies and Gentlemen" de Gyorgy Palfi ou encore "Ne croyez surtout pas que je hurle" de Frank Beauvais. Ici, vous ne trouverez pas d'images tournées par son réalisateur qui répond au doux nom de Dmitrii Kalashnikov. Ca peut rebuter certains spectateurs, mais "The Road Movie" reste tout de même un film prenant tant les images sont hallucinantes. Kalashnikov s'est amusé avec les différentes pièces de son puzzle pour donner une cohérence à son ensemble et ça fonctionne. Ici, les images récupérées sur Internet prennent une toute autre dimension. Devant ce film, on vit tout qu'on peut vivre devant un film "traditionnel" : on rigole, on sursaute, on est surpris, ému, agacé, inquiet, hypnotisé. Rien qu'avec ça, Kalashnikov a réussi à relever un défi atypique : faire un film captivant sans même toucher une caméra. Quel est le mérite de son réalisateur ? Faire ce que la plupart d'entre nous n'aurait jamais pris le temps de faire : chercher des images, les réunir et leur donner un sens et une émotion.

Ce qu'on en pense sur Rotten Tomatoes

The Road Movie is surreal, funny, and occasionally a bit of a nightmare to watch unfold. But every second of it is highly watchable and captivating.

Lire la critique complète de Steven Prokopy sur Rotten Tomatoes

Ce qu'en dit le réal sur No Film School

It sounds banal, but I find the road to be a great metaphor for life. The dashcam footage provides an opportunity to create some kind of eternal movement. The structured year-long cycle in the filmworks on this level as well. No matter what happens with the collective character (the drivers and passengers behind of the dashcam), that character keeps going. The journey is always on the edge of life and death. I tried to emphasize this while structuring the film, reminding the viewer of death’s presence before providing a pause. Dashcam footage is inherently suspenseful. If it's uploaded to the web, you can be sure that something extraordinary happens in it. And while that belief drives the whole film, it's hard to be in a state of nervousness for a whole hour, and so I included a fair amount of pauses and funny dialogue.

Voir le film
Partager
Ajouter aux favoris ( bientôt ! )

WTF ?

  • Film russe
  • Genre : Road tripes
  • Réalisé par : Dmitrii Kalashnikov
  • Avec : Des russes
  • Durée : 1h07
  • Film en VOST

#no brain no pain

#ça fait peur

#heartbeat

#au-delà du réel

#docs en stock

Pourquoi ?
  • Parce que vous aimez :
  • + Les routes
  • + Les voitures
  • + Les rencontres au volant
Pourquoi pas ?
  • Parce que vous n'aimez pas :
  • + Les feux de forêt
  • + Les pare-brises
  • + Les tanks

Avertissements

Violence

Nos suggestions

(Fondées sur un algorithme très sophistiqué que même Netflix nous envie : le hasard)