Prevenge

En ce moment, 1er mois gratuit Je m'abonne

Prevenge

Prevenge

Bébé ne veut pas jouer

De quoi ça parle ?

Ruth est enceinte de sept mois et, comme de nombreuses futures mères pendant leur grossesse, elle croit pouvoir entendre la voix de son bébé qui s’adresse à elle. À la différence près que sa progéniture l’encourage sur la voie de la folie meurtrière. Portant encore le deuil de son mari disparu quelques mois plus tôt, Ruth accepte d’être formée aux techniques létales par son bambin très persuasif. Elle se lance alors dans une virée sanglante afin d’éliminer toute personne amenée à la côtoyer, du propriétaire d’une animalerie au DJ d’un club, en passant par une femme d’affaires solitaire. En plein carnage, le ventre arrondi de Ruth lui sert de parfait alibi : après tout, qui pourrait suspecter d’être une meurtrière sans pitié une femme enceinte au si doux visage ?

Ce qu'on en pense sur rating.site.name

[...]En effet, Lowe montre ses talents de scénariste avec un équilibre surprenant entre l’humour (la voix du fœtus elle-même sort des blagues) et l’horreur, pouvant passer littéralement d’une seconde à l’autre d’un acte de violence extrême à un comique de situation, puis revenir à l’horreur, et ainsi de suite. Le numéro d’équilibriste est d’autant plus appréciable qu’il ne s’éloigne jamais de son sujet, la maternité, un sujet qu’il envisage tout autant sur le plan social (difficulté d’une mère à trouver un emploi, un compagnon, à la moindre activité en fait) que névrotique, si je puis dire. Car il s’agit bien d’une névrose que Prevenge dévoile, celle d’une maman qui n’est plus maître d’elle, ni de son corps ni de son esprit, jusqu’à la schizophrénie puisqu’elle abrite ce qu’elle considère comme un étranger, assoiffé de sang de surcroît. Ce, au point d’être surprise, lorsqu’il naît, que l’enfant soit « un bébé normal »… Je ne pourrai pas statuer de la justesse de l’allégorie puisque je n’aurai point le plaisir d’avoir quelque chose qui grandit en moi, mais j’augure de la qualité de Prevenge qui est certainement l’un des plus films les plus complets projetés au PIFFF en 2016.

Lire la critique complète de Alexandre Santos sur Fais pas genre !

Ce qu'on en pense sur rating.site.name

Les envies d'une femme enceinte sont parfois étonnantes mais rarement mortelles...Sauf quand une réalisatrice décidé d'exorciser ses peurs en réalisant ce petit bijou de film de genre. Alice Lowe, réalisatrice et actrice, était en effet enceinte quand elle a tourné Prevenge. On pourrait probablement faire un peu de psychologie de comptoir pour analyser plus profondément le rapport entre un artiste et son oeuvre mais on va se contenter de vous encourager fortement à découvrir cette pépite sombre, drôle, originale, folle.

Ce qu'on en pense sur rating.site.name

Prevenge est le premier long métrage de la Britannique Alice Lowe, qu'on a déjà croisée à l'écran chez Edgar Wright ou Ben Wheatley. Lowe avait d'ailleurs écrit pour ce dernier le scénario de Touristes. Et même s'ils semblent appartenir au même registre de comédie sanglante, même s'ils partagent des thèmes communs (comme la pression sociétale autour des couples ou mères qui se doivent d'être parfaits), Prevenge va plus loin que Touristes, à la fois dans l'absurdité et la noirceur. Il y a ce pitch, évidemment merveilleux : une future mère commet des crimes commandés par le bébé qu'elle porte (il fallait oser ajouter sa petite voix grotesque – c'est un des meilleurs choix du film). Là où Touristes est un strict spectacle potache, il y a dans Prevenge un cynisme un peu plus glaçant incarné à la perfection par Alice Lowe elle-même, avec ce visage mortifié-décomposé et indéchiffrable qui lui donne cette ambiguïté : c'est un clown, et c'est une psychopathe en même temps.[...]

Lire la critique complète de Nicolas Bardot sur Film de Culte

Voir la fiche du film sur Film de Culte

Ce qu'on en pense sur rating.site.name

[...]Enfin un excellent film original, simple sans fioritures ni superficialités avec une intrigue et un suspense digne de ce nom. Une histoire de douleur qui pousse à la folie, caractérisée par une écriture réaliste saisissante, dépeinte par un humour noir et lugubre, mais sans cynisme !

Lire la critique complète de Romain Z sur SensCritique

Voir la fiche du film sur SensCritique

Voir le film

WTF ?

  • Film anglais
  • Genre : Slasher enceint
  • Réalisé par : Alice Lowe
  • Avec : Gemma Whelan, Kate Dickie
  • Durée : 1h28
  • Film en VOST
Pourquoi ?
  • Parce que vous aimez :
  • + Les couteaux qui coupent
  • + Halloween
  • + La schizophrénie foetale
Pourquoi pas ?
  • Parce que vous n'aimez pas :
  • + Les bébés qui parlent
  • + Les grossesses difficiles
  • + Le sport

Avertissements

ViolenceSex

Nos suggestions

(Fondées sur un algorithme très sophistiqué que même Netflix nous envie : le hasard)