Lovemilla

ESSAI GRATUIT : UN MOIS OFFERT SANS ENGAGEMENT !

Lovemilla

Amours, Robots et Bodybuilding.

De quoi ça parle ?

Milla et Aimo s’aiment d’un amour tendre dans le petit nid douillet qu’ils se sont constitués chez les parents zombies de Milla. Malheureusement Aimo manque un peu de confiance en lui et, comme tout homme qui se respecte, il pense qu’il tirera d’un peu de muscles supplémentaires la virile assurance qui lui fait tant défaut…Le problème étant que le bodybuilding, malgré les facilités permises par certaines substances chimiquement modifiées, réclame tout de même un peu d’efforts et de transpiration. Qu’à cela ne tienne, Aimo décide d’une solution radicale: il va se faire greffer des membres mécaniques. Le résultat ne se fait effectivement pas attendre puisqu’il se transforme en gros con musclé. Ne voyant pas tous les bénéfices qu’elle pourrait tirer d’un robot domestique, Milla le quitte. Cette rupture va déclencher un cataclysme dans lequel le coeur d’Aimo devient l’enjeu d’une lutte sans merci mêlant zombies, extraterrestres, robots et cheveux roux.

Ce qu'on en pense sur rating.site.name

Avant Euthanizer (également dispo sur Outbuster), Teemu Nikki était déjà complètement foutraque: Lovemilla n’est pas un film, c’est un festival. Pour en prendre plein les mirettes, plein les oreilles et ressortir de la séance légèrement sonné(e)s, vous savez désormais où cliquer !

Ce qu'on en pense sur rating.site.name

Une fois de plus il faut laisser son cerveau sur le trottoir. Cette comédie horrifique burlesque est drôle, un Z film complètement assumé, très kitch au niveau du décor et des vêtements. Comment ne pas se prendre au sérieux tout en envoyant des messages forts (alcoolisme, l'homme et la machine, etc..) ? il suffit de le regarder pour comprendre. Même le twist final n'est pas dénué de sens.

Lire la critique complète de Laurent Bernard-Granger sur SensCritique

Voir la fiche du film sur SensCritique

Ce qu'on en pense sur rating.site.name

"Lovemilla" fait partie de ces films inclassables, un patchwork de divers genres (comédie, romance, film de super héros, science-fiction), une bouillie de thématiques et d'ambiance qui rendent le film assez jouissif et surtout unique. Un film qui pourrait prendre des airs de caricature tant l'univers, les personnages, leurs réactions et leurs sentiments sont poussés à leur paroxysme, rendant le tout très excentrique. Parents alcoolo-zombies, cyborg sensible et romantique, super-héroïne luttant contre un extra-terrestre, effets spéciaux outranciers, le film ne se prive de rien et nous immerge totalement dans son univers. Et tout cela est très harmonieux, aussi étonnant que cela puisse paraître. C'est l'une des forces de "Lovemilla", nous montrer un univers d'une incohérence totale où la logique n'a pas sa place, et nous le rendre accessible et compréhensible.{...} Surprenant, mal élevé et mis en boîte avec inventivité, "Lovemilla" détonne ! On se retrouve même à redemander de cette aventure délirante avec Milla et sa bande.

Lire la critique complète de Germain Brevot sur Abus de ciné

Ce qu'on en pense sur rating.site.name

{...} Derrière ses allures de cosplay amateur, Lovemilla cache pourtant une réelle générosité (on peut même dire de la bienveillance - ce petit monde a beau ressembler à un freak show des années 90, le film ne se moque jamais de ses personnages) et surtout une vraie histoire, dotée d'une morale plus fine que prévue. Comme dans beaucoup de films fantastiques, le jeune héros rêve ici de devenir « un vrai mec » pour plaire à celle qu'il aime. Mais cela passe ici par l'absurdité d'un exosquelette robotique de mécha dégénéré. Les vrais mecs n'ont pas besoin de muscles : ici, ce sont en réalité des gaillards joufflus aux crêtes turquoises, gentils comme du pain de mie dans leurs t-shirts XXL. Une vision rafraîchissante de la virilité qui confère au film une dimension queer qui le rapproche d'une autre découverte scandinave récente, le très fun Dyke Hard.

Lire la critique complète de Gregory Coutaut sur Film de Culte

Voir le film

WTF ?

  • Film finlandais
  • Genre : Feu d'artifices
  • Réalisé par : Teemu Nikki
  • Avec : Milka Suonpää, Joël Hirvonen, Teemu Nieminen
  • Durée : 1h35
  • Film en VOST

#monstres&cie

#no brain no pain

#zombies nation

#zygomatik

#kiss&love

#punks not dead

Pourquoi ?
  • Parce que vous aimez :
  • + Les robots
  • + Les cheveux rouges
  • + Les good trips
Pourquoi pas ?
  • Parce que vous n'aimez pas :
  • + Les punks
  • + Les festivals électro
  • + Les zombies dépressifs

Avertissements

ViolenceDrug

Nos suggestions

(Fondées sur un algorithme très sophistiqué que même Netflix nous envie : le hasard)