Killing God
placeholder

Matar a Dios

Douce nuit, sanglante nuit

placeholder

De quoi ça parle ?

Un sans-abri, ressemblant étrangement à un Père Noël miniature sous stupéfiants, s’invite dans une famille pour le réveillon de Noël. La nuit prend un drôle de tournant lorsque l’homme, qui prétend être Dieu, explique à ses hôtes que la fin du monde est proche...Après une telle révélation, il est difficile de savoir qui sera le plus à même de couper la bûche sans massacrer les parts.

Ce qu'on en pense sur Fais pas genre !

[...] Servi par un acting au couteau – mention spéciale à Emilio Gaviria pour son rôle entre un Tyrion Lannister des bas-fonds et un Père Noël angoissant – Matar A Dios s’en sort alors avec les honneurs et me fait personnellement encore proclamer que le cinéma de genre ibérique est aujourd’hui encore bien vivant. Loin des sempiternels clichés des blockbusters d’outre-Atlantique et de l’inconsistance manifeste dont fait souvent preuve le travail des personnages et des dialogues, on se retrouve avec une tragi-comédie horrifique acre qui n’en sent pas moins bon le romantisme attachant. Merci donc encore une fois à Outbuster de faire exister sur nos écrans de telles petites perles venues d’ici et d’ailleurs, pour le plaisir de nos rétines gourmandes, de ce que l’on ne pourra pas voir ailleurs.

Lire la critique complète de Willys Carpentier sur Fais pas genre !

Alphi présente ALPHI

-

Ce qu'on en pense sur SensCritique

Un film à petit budget tourné en une quinzaine de jours avec des acteurs tous plus excellents les uns que les autres. Une très bonne surprise et une grande joie de l'avoir découvert grâce à la programmation du PIFFF au Max Linder.

Lire la critique complète de Marx_Attacks sur SensCritique

Voir la fiche du film sur SensCritique

Ce qu'on en pense sur PIFFF

Baroque et satirique, ce premier long-métrage braconne ouvertement sur les terres d’Alex de la Iglesia (Les Sorcières de Zugarramurdi) et illustre de façon décapante les failles de la nature humaine. Un vrai bonbon acide qui colle aux dents et dont l’humour noir évoque furieusement la fantaisie caustique de la comédie italienne des années 70. Vous avez dit affreux, sales et méchants ?

Lire la critique complète sur PIFFF

Ce qu'on en pense sur Sueurs Froides

Remettant en question tous les clichés de la vie espagnole (l'importance de la foi, de la famille, du respect des anciens) tout en dépeignant des personnages vraiment médiocre, mais attachant, MATAR A DIOS est une réussite, une comédie noire ibérique comme on les aime.

Lire la critique complète de Sophie Schweitzer sur Sueurs Froides

Ce qu'on en pense sur Top Comics

{...} Bien qu’imparfait, Matar a Dios est une gemme à découvrir, digne héritière des œuvres d’Alex de la Iglesia. Mélange de film intime, de vaudeville, de thriller, voire de film fantastique, Matar a Dios aura au moins une facette qui vous parlera.

Lire la critique complète de La rédac' de Top Comics sur Top Comics

Voir le film
Partager
Ajouter aux favoris ( bientôt ! )

WTF ?

  • Film espagnol
  • Genre : Bûcherie
  • Réalisé par : Caye Casas, Albert Pinto
  • Avec : Eduardo Antuna, Emilio Gavira, Itziar Castro
  • Durée : 1h30
  • Film en VOST

#zygomatik

#ça va saigner

#punks not dead

#au-delà du réel

#halloween

Pourquoi ?
  • Parce que vous aimez :
  • + Alex de la Iglesia
  • + Le burlesque sanglant
  • + Les contes pas pour enfants
Pourquoi pas ?
  • Parce que vous n'aimez pas :
  • + Les fêtes de Noël
  • + Les lutins obèses
  • + Les familles décomposées

Avertissements

Violence

Nos suggestions

(Fondées sur un algorithme très sophistiqué que même Netflix nous envie : le hasard)