Erratum 2037
placeholder

Erratum 2037

Retour vers le turfu avec 3000 balles

placeholder

What is it about ?

Dans une bourgade tranquille, la gendarmerie enquête sur la disparition de deux collégiens qui semble coïncider avec l'apparition mystérieuse d'un objet volant. La veille, les deux ados s'étaient connectés à un appareil informatique de haute technologie apparemment relié... AU FUTUR !

Ce qu'en dit Nicolas Delage sur Nicolas Delage - Videotape

-

Ce qu'on en pense sur Outbuster

Lauréat du Brut d'or du long-métrage au festival Cinémabrut en 2017, "Erratum 2037" est un film de science-fiction DIY français réalisé par trois frangins âgés entre 12 et 27 ans avec un budget de 3000€ ! Visuellement, il fait parfois très amateur, mais sa force réside essentiellement dans son écriture, son rythme et ses effets visuels ; écrire et réaliser un film de science-fiction cohérent et fun avec un si petit budget est un pari très risqué, mais le résultat surprend et a un charme indéniable tant on ressent le plaisir que prennent les réalisateurs à fabriquer ce petit film. Forcément, en découvrant ce film et son mode de fabrication, nous avons tout de suite pensé à "Primer" de Shane Carruth - autre film de science-fiction sur la thématique du voyage dans le temps avec un budget ridicule et des acteurs non-professionnels - bien qu'il soit davantage influencé par "Retour vers le futur". Un film de frangins qui donne envie de faire des films à la maison et sait se montrer divertissant et malin ! Emilien Benoît, l'un des réalisateurs, à propos d'Erratum 2037 : "Elie et Johann ont revu "Retour vers le Futur", ce qui leur a donné envie de faire un film avec des voyages temporels. Nous assumons complètement cette source d'inspiration initiale (il y a même quelques notes de Phil Garbutt, notre compositeur, qui rappellent la musique de "Retour vers le Futur") mais nous avons cherché à nous en éloigner dans la forme... et dans le propos qui est beaucoup plus de gauche que celui du film de Zemeckis. Au départ, nous avions envie de faire un film avec les moyens du bord, sur lequel nous serions libre d'essayer tout ce qui nous passait par la tête. Nous voulions juste finir ce film qui au départ devait être un court-métrage et dont nous n'avions tourné que quelques séquences dans le désordre : plusieurs séquences du début du film et une autre qui est vers la fin du film. Mais nous n'avions pas écrit le scénario à l'avance et nous nous sommes vite rendus compte que pour relier les scènes entre elles, nous allions avoir besoin de développer une intrigue assez complexe... Et le court-métrage initial s'est transformé en long-métrage. A ce moment-là, Johann était étudiant à l'ENSAV la Cambre, à Bruxelles, en cinéma d'animation, et il a utilisé du matériel de l'école pour réaliser certains effets spéciaux (notamment le petit robot de vidéo-surveillance qui longe le mur, la moto volante à la fin et l'explosion du sbire Tibert). Il a présenté quelques-uns de ces effets-spéciaux pour son projet de fin d'année et a eu une bonne note !"

Ce qu'on en pense sur SensCritique

Là ou Erratum 2037 est assez bluffant c'est dans sa folle générosité, son envie de cinéma et son écriture qui bien que parfois maladroite propose une histoire qui tient plutôt bien la route. Johann, Emilien et Elie Benoit ne se refusent rien et nous propose un récit de science fiction avec voitures volantes, robots de surveillance, courses poursuites, bagarres, gunfight et infiltration à la mission impossible.

Lire la critique complète de Freddy K sur SensCritique

Ce qu'on en pense sur Screen Space

Where their film soars is as a passionate fanboy’s nod to the influences of their formative years. A terrific floating-car sequence looks like a school project but is so skillfully assembled, plays like similar moments in The Fifth Element, Star Wars: Episode II-Attack of The Clones and, of course, Back to The Future II; Boldenberg’s headquarters clearly resembles Tyrell’s office tower in Blade Runner; there’s even a Star Wars ‘wipe cut’, for goodness sake! On a backyard budget and with friends and family filling out the cast and crew, the brother’s intuitive skill marks them as natural born filmmakers. Perhaps more importantly, they embrace the historical context of the films that inspired them and enhance the genre with their own love of the artform.

Lire la critique complète de Simon Foster sur Screen Space

Ce qu'on en pense sur Eye for Film

I was minded of Primer, another pocket-friendly puzzle of physics fun. That had more to do with intent, however, than execution. Primer's budget was spent entirely on film, requiring rigorous rehearsal to capture exactly what was intended in something symbolic of the film itself. Erratum 2037 is far more ramshackle, endearingly so. There seems to be nowhere where intent was moderated by budget, and it's all the stronger for it. There are car chases, or at least chases involving things like cars. There's a bit that's cribbed from North By Northwest, among nods to any number of films. What seems like Chekov's gunge turns out to have borrowed from Bill & Ted's Excellent Parts-Bin. There are sequences that feel like (very) early Red Dwarf, a school-play of Metropolis, Blade Runner made with safety scissors. This is like the films within a film of Son Of Rambow or Old Boys, but it is the film itself.

Lire la critique complète de Andrew Robertson sur Eye for Film

Voir le film
Partager
Ajouter aux favoris ( bientôt ! )

WTF ?

  • Movie français
  • Like: Science-fiction entre frangins
  • Directed by: Johann Benoit , Emilien Benoit , Elie Benoit
  • With: Elie Benoit , Emilien Benoit , Timothe Beugnet , Teddy Arlot
  • Duration: 1h17
  • Movie in VOST

#bourpifs

#french connection

#punks not dead

#intellokif

Why ?
  • Because you like:
  • + Retour vers le futur
  • + La science-fiction
  • + Les films faits en famille
Why not ?
  • Because you do not like:
  • + Les voitures volantes
  • + Déraper à vélo
  • + Les films DIY

warnings

Tout public

Our suggestions

(Fondées sur un algorithme très sophistiqué que même Netflix nous envie : le hasard)