Be-my-cat-a-film-for-anne
placeholder

Be my cat : a film for Anne

Réalisateur dérangé et dérangeant

placeholder

De quoi ça parle ?

Adrian est un jeune réalisateur roumain qui fait un p'tit blocage sur l'actrice hollywoodienne Anne Hathaway. Caméra à la main, il commence les préparatifs de son projet et pour convaincre Anne de jouer dans son film il est prêt à tout... peut-être un peu trop tout ?

Ce qu'on en pense sur CinemaClubFr

Le film a été plébiscité par de nombreux festivals, on parle même d’une révolution pour le sous genre du found-footage et je ne peux qu’approuver. (...) L’acteur/réalisateur fait de l’excellent travail pour retranscrire la folie du personnage en passant par des rires psychotiques et des monologues glauques sur fond de musique roumaine révolutionnaire. (...) C’est donc un personnage à la fois intéressant, on apprend des choses sur lui qui permettent “d’expliquer” sa folie et de créer une forme d’empathie malsaine, et à la fois angoissant par son ambiguïté. (...) Adrian Tofei n’a pas voulu faire un film d’horreur pour choquer mais pour capter une certaine essence et complexité de l’humain. (...) Adrian Tofei a tout compris au concept du found-footage et nous offre avec son premier long métrage une œuvre horrifique déstabilisante, touchante mais surtout réussie. Film à voir et réalisateur à suivre.

Lire la critique complète de Laura Lesouef sur CinemaClubFr

Ce qu'on en pense sur Rotten Tomatoes

"Hello, Anne. My name is Adrian, I am from Romania and I want to make a movie with you" Le protagoniste de Be My Cat : A Film for Anne est incarné par son homonyme Adrian Țofei - et si Țofei est à la fois réalisateur, scénariste, producteur, directeur de la photographie, monteur, concepteur sonore et directeur de la production, son personnage Adrian est également un cinéasteBe My Cat : A Film for Anne est un excellent exemple de méta-cinéma, qui brouille sans cesse la frontière entre la réalité en coulisses et le fantastique à l'écran, entre le documentaire et la fiction, tout en commentant à plusieurs reprises le processus de sa propre création. (...) Un homme documente ici sa propre obsession meurtrière, sachant très bien que la possession d'une caméra est la meilleure couverture pour des actes sortis du genre de l'horreur. Adrian prête à sa misogynie, son sadisme et sa psychopathie un visage bénin, naïf, presque attachant, et étrangement drôle. (...) .

Lire la critique complète de Anton Bitel sur Rotten Tomatoes

Voir la fiche du film sur Rotten Tomatoes

Ce qu'on en pense sur Letterboxd

"Be my cat : a film for Anne" a donné un nouveau souffle aux films de Found Footage ! Un cinéma révolutionnaire qui, à mon avis, a dépassé le Saint Graal des films Found Footage... Le projet Blair Witch ! Il n'a y a plus de frontières entre la fantaisie et la réalité ; il les a effacées ! Jamais en tant que femme regardant un film je ne me suis sentie aussi vulnérable et totalement impuissante... J'étais hors de moi avec une peur croissante et inébranlable ! J'étais secouée au plus profond de moi-même car le film me semblait trop authentique ! Trop intime ! Parfois, c'était plus que ce que je pensais pouvoir supporter ! Un des films les plus dérangeants que j'ai jamais rencontrés ! Ce qui amène à s'interroger sur la terrifiante propension au mal du réalisateur et sur son impact sur le monde réel ! (...)

Lire la critique complète de Naughty aka Juli Norwood sur Letterboxd

Voir la fiche du film sur Letterboxd

Voir le film
Partager
Ajouter aux favoris ( bientôt ! )

WTF ?

  • Film roumain
  • Genre : Méta-documenteur
  • Réalisé par : Adrian Tofei
  • Avec : Alexandra Stroe, Florentina Hariton, Sonia Teodoriu
  • Durée : 1h27
  • Film en VOST

#ça va saigner

#ça fait peur

#docs en stock

Pourquoi ?
  • Parce que vous aimez :
  • + Les réalisateurs fous
  • + Les costumes de chats
  • + Anne Hathaway
Pourquoi pas ?
  • Parce que vous n'aimez pas :
  • + Le chloroforme
  • + Le Found Footage
  • + L'anglais avec l'accent Roumain

Avertissements

Violence

Nos suggestions

(Fondées sur un algorithme très sophistiqué que même Netflix nous envie : le hasard)