playinhell

En ce moment, 1er mois gratuit Je m'abonne

Why Don't You Play in Hell

Why Don't You Play in Hell

Les Yakuzas font leur cinéma

De quoi ça parle ?

Une guerre fait rage, mais cela ne va pas arrêter l'équipe de tournage néophyte et enthousiaste des Fuck Bombers de réaliser le plus grand film d'action de tous les temps. 10 ans auparavant, le chef Yakuza Ikegami s'attaquait à son rival Don Muto. Aujourd'hui, à l'aube de sa grande revanche, tout ce que désire Muto est d'achever son chef d'oeuvre avant que sa femme ne sorte de prison : un long-métrage avec sa fille en premier rôle. Les Fuck Bombers saisissent alors l'opportunité d'une vie : filmer un authentique combat à mort entre Yakuzas sur 35mm.

Ce qu'on en pense sur rating.site.name

[...]Tout ça est fascinant, happant, magnétique, et ne manquera pas d’en appeler certains au culte. Ca tombe bien, parce que l’adoration idolâtre est au cœur des mécaniques qui font avancer le film : adoration d’un yakuza pour une gamine qui a changé sa vie, adoration d’un mari pour sa femme martyr, adoration d’une starlette pour sa propre personne, d’un clampin lambda pour la starlette… Adoration, enfin, d’un réalisateur de cœur prêt à tout sacrifier, y compris sa morale et sa rationalité, pour avoir l’occasion de faire quelques bons plans – ce qui est particulièrement convaincant raconté par un type comme Sono Sion. Un type complètement fou et peut-être même dangereux dès qu’on lui fourre une caméra entre les pattes, mais un type qui sait comment les images peuvent nous mener à la jouissance ; si Why Don’t You Play in Hell est aussi drôle, aussi bon et aussi frais, c’est avant parce que rien n’y est sérieux, sauf la volonté féroce de son auteur de nous divertir sans coup férir.

Lire la critique complète de Julien Di Giacomo sur Ciné-Asie

Ce qu'on en pense sur rating.site.name

Oeuvre délirante du poète du cinéma japonais Sono Sion, Why Don’t You play in Hell pastiche les plus gros films de Yakuza et de Tarantino sur un ton facétieux. Pépite pour les amateurs de cinéma d’action et de point de vue déjanté.

Ce qu'on en pense sur rating.site.name

Une image pour bien avoir à l'esprit la dualité de l'univers du prodige japonais : une enfant mignonnette au sourire ravageur vêtue d'une robe de dentelle blanche chantonne un ritournelle sirupeuse qu'elle a apprise pour une publicité. Là d'un coup elle se retrouve sur une scène de crime et glisse dans une marre de sang comme sur une patinoire bien huilée. Décalé, j'vous dis...Dès le début le ton est donné. Humour potache et mélange des genres seront la recette du cinéma de Sono Sion. Ici rien n'est poli, tout est excès ! [...] En lorgnant vers 1000 directions différentes le cinéaste ne perd pas pour autant de vue le sérieux de son sujet. Car oui il a un sujet et oui, sous couvert d'absurde, il est sérieux. Nous avions l'Amour dans Love Exposure et ici le spectateur se voit confronté ni plus ni moins à La passion du cinéma. C'est rien moins que LE sujet du film. A travers ce groupe de cinéastes pleins d'enthousiasme, cette starlette dévergondée, c'est de ça que le film parle. Avec une virtuosité fascinante.[...] Et ce final, bon sang ce final ! Un cinéma qui fait vraiment plaisir où la maîtrise se confond avec l'inventivité et la créativité. Un vrai bonheur ! On en veut encore ! Prions ensemble le Dieu du Cinéma en compagnie des Fuck Bombers...

Lire la critique complète de Rawi sur SensCritique

Voir la fiche du film sur SensCritique

Voir le film

WTF ?

  • Film japonais
  • Genre : Pastiche foutraque
  • Réalisé par : Sono Sion, Sion Sono
  • Avec : Fumi Nikaidou, Jun Kunimura, Shin'ichi Tsutsumi
  • Durée : 2h09
  • Film en VOST
Pourquoi ?
  • Parce que vous aimez :
  • + La dérision
  • + Les armes blanches
  • + Les faux Bruce Lee
Pourquoi pas ?
  • Parce que vous n'aimez pas :
  • + Le n'importe quoi
  • + Les cinéastes allumés
  • + La violence

Avertissements

Violence

Nos suggestions

(Fondées sur un algorithme très sophistiqué que même Netflix nous envie : le hasard)