Microhabitat
placeholder

Microhabitat

Avec domicile aléatoire

placeholder

De quoi ça parle ?

Mi-So, 31 ans, vivant simplement de son petit salaire de femme de ménage, adore savourer un whisky et fumer des cigarettes en rentrant chez elle le soir. À la nouvelle année 2014, suite à l'augmentation des cigarettes et plutôt que se priver de ses petits plaisirs, elle préfère quitter son logement et aller dormir sur le canapé de ses amis dispersés dans tout Séoul.

Ce qu'on en pense sur NOVA

... alléchant dès son titre aux airs de tuto de survie en appartement riquiqui. On apprend pourtant surtout dans cette critique de moeurs sud-coréenne à choisir ses priorités dans la vie ...

Lire la critique complète sur NOVA

Ce qu'on en pense sur Letterboxd

[...] Everything is so delicate, yet it’s so dense with ideas. Is this a film about addiction? An economic and housing crisis? Loneliness? It’s everything and more, yet it never feels self-important. If I haven’t made it clear, this film is full of hard laughs, but they’re so closely woven with scenes of sadness that I couldn’t call it a comedy. It broke my heart in more ways than one, and I already want to see it again.

Lire la critique complète de Jacob sur Letterboxd

Ce qu'on en pense sur Asian Movie Pulse

[...] “Microhabitat” is a wonderful little indie film that demands a view for its subtle message, deft execution that is equal parts entertaining and reflective, and brilliant performances. Certainly a film not to be missed from a director who can hopefully build up on this strong debut and go from strength to strength.

Lire la critique complète de Rhythm Zaveri sur Asian Movie Pulse

Ce qu'on en pense sur SensCritique

[...] Malgré cette structure en épisode, le film n'est jamais inégal ou répétitif grâce à son humour qui fait toujours mouche comme la description de la vie sentimentale de l'héroïne avec son petit copain, un auteur de BD sans succès. Les séquences irrésistibles s'enchaînent, sans précipitation : le couple désirant faire l'amour mais dont l'excitation retombe à cause du manque de chauffage (et décrétant qu'il reprendront au printemps), la visite des appartements de plus en plus insalubre, les inquiétants parents prêts à tout pour trouver une fiancée à leur fils... La cinéaste trouve toujours le ton juste entre la satire, le pathétisme et la fatalité sans méchanceté ni cynisme. Et surtout sans jugement ni solution facile ou leçon de morale. On sent une réelle interrogation sur l'incompatibilité entre les impératifs de s'adapter à une société de plus en plus conformiste, tributaire de l'argent, et le désir d'entretenir ses rêves. La fin peut ainsi se comprendre de deux façons différentes. Et complémentaires. Une petite merveille qui m'a fait regretter d'avoir raté les courts-métrages de la cinéaste qui étaient excellents paraient-ils, et d'une virulence beaucoup plus directe.

Lire la critique complète de anthonyplu sur SensCritique

Voir la fiche du film sur SensCritique

Voir le film
Partager
Ajouter aux favoris ( bientôt ! )

WTF ?

  • Film coréen
  • Genre : Chronique urbaine
  • Réalisé par : Jeon Go-woon
  • Avec : Choi Duk-Moon, Ahn Jae-hong, Esom
  • Durée : 1h44
  • Film en VOST

#intellokif

#ça fait réfléchir

#heartbeat

#feelgood

Pourquoi ?
  • Parce que vous aimez :
  • + Boire et fumer avec modération
  • + La mélancolie lumineuse
  • + France Ha
Pourquoi pas ?
  • Parce que vous n'aimez pas :
  • + Les squats
  • + Les addictions
  • + Les déambulations

Avertissements

Tout public

Nos suggestions

(Fondées sur un algorithme très sophistiqué que même Netflix nous envie : le hasard)