Jane
placeholder

Jane

Des paillettes et des larmes

placeholder

De quoi ça parle ?

So-Hyun, jeune fille orpheline et introvertie, se réveille seule dans une chambre de motel. Son amoureux Jung-Ho l'a quittée pendant la nuit, s'enfuyant comme un voleur. Livrée à elle-même et au bout du rouleau, elle fait ainsi la rencontre de Jane, un travesti, chanteuse dans un night-club. Jane prend alors So-Hyun sous son aile et l'accueille dans sa "famille", car après tout "la vie est tellement moche", autant se serrer les coudes et souffrir à plusieurs.

Ce qu'on en pense sur Outbuster

Repéré au FFCP en 2017, JANE est le premier long-métrage de Cho Hyun-Hoon, avec une patte de réalisateur et un univers déjà bien campé. Parce qu'il n'y a pas que Pedro pour sublimer les transsexuels à travers une caméra, c'est une agréable surprise que de découvrir un film coréen qui aborde le sujet avec autant de subtilité. Mais détrompez-vous, le film ne reste pas focalisé sur ça ; c'est juste un élément du sombre et dramatique paysage que JANE nous brosse avec mélancolie. Pudique mais poignant, le film nous parle du mal être existentiel, de la solitude, d'une jeunesse coréenne écorchée vive, le tout raconté par des plans très travaillés et esthétiques qui raviront les amateurs photosensibles.

Ce qu'on en pense sur Letterboxd

Il y a le Séoul, célèbre pour être la ville du dynmasime, du bonheur, du progrès. Et puis il y a le Séoul des 25 millions d'habitants des banlieues, dont beaucoup sont des chiens errants à la recherche d'une meute en guise de famille. Ce qui semble être une parabole déjà mille fois écrite (consacrée uniquement à la mélancolie et à la compassion) devient au contraire un film très féroce, inattendu et même un peu rêveur, avec des images vraiment magnifiques.

Lire la critique complète de Andrea Magagnato sur Letterboxd

Ce qu'on en pense sur K.Owls

Contrairement à ce que l’on pourrait croire de prime abord, Jane est un film qui raconte tout sauf l’histoire d’un travesti. En effet, le sujet sur lequel le réalisateur Cho Hyun Hoon a travaillé pendant deux ans et demi concernait les enfants fugueurs. En Corée, beaucoup d’entre eux se retrouvent pour former des familles recomposées. D’une maison à l’autre, ils vont et viennent cherchant à échapper à la solitude. Après avoir étudié des documents et rencontré ces jeunes dans des foyers, le réalisateur aboutit à cette pépite visuelle qu’est Jane.

Lire la critique complète de Minido sur K.Owls

Ce qu'on en pense sur FFCP

La section Portrait du FFCP 2017 a mis à l’honneur un jeune cinéaste coréen émergeant plein de promesse. Avec JANE, magnifique et troublant premier long métrage. Le Festival met en lumière le travail et l’univers à la fois dure et poétique du cinéaste Cho Hyun-hoon.

Lire la critique complète de Steve Le Nedelec sur FFCP

Voir le film
Partager
Ajouter aux favoris ( bientôt ! )

WTF ?

  • Film coréen
  • Genre : Drame drama-queen
  • Réalisé par : Cho Hyun-Hoon
  • Avec : Lee Min-Ji, Koo Gyo-hwan, Lee Joo-Young
  • Durée : 1h44
  • Film en VOST

#kiss&cry

#dramakif

#no brain no pain

Pourquoi ?
  • Parce que vous aimez :
  • + Les boules à facettes
  • + Les cigarettes
  • + Les magnétophones
Pourquoi pas ?
  • Parce que vous n'aimez pas :
  • + Les univers sombres
  • + Le manque d'amour
  • + Les figures parentales

Avertissements

Drug

Nos suggestions

(Fondées sur un algorithme très sophistiqué que même Netflix nous envie : le hasard)